Skip links

VIVRE EN HARMONIE AVEC LA NATURE DANS UNE HANOK, MAISON TRADITIONNELLE CORÉENNE

A l'heure coréenne /

Les hanok sont ces jolies maisons traditionnelles coréennes construites à partir du 14e siècle. Reconnaissables par leur toit incurvé, leurs piliers en bois et leurs larges fenêtres recouvertes de papier blanc, elles fascinent par leur beauté singulière et leur étonnante ingéniosité.

Des maisons adaptées à leur milieu naturel

Les hanok sont construites selon le pungsu, équivalent du feng shui chinois. L’architecture des maisons a été réfléchi de manière à bénéficier des énergies présentes dans la nature. Plus particulièrement, l’emplacement est choisi selon le principe du baesanimsu, signifiant littéralement « dos à une montagne et face à une rivière » : la montagne protège du vent froid de l’hiver et la rivière apporte la prospérité.

L’étude de l’environnement naturel influence également le choix des matériaux de chaque hanok. Les structures en bois de la face sud sont toujours issus d’un bois poussant sur le versant sud des montagnes les plus proches ; et inversement pour les structures en bois de la face nord. De cette manière, la maison pourra s’intégrer au mieux dans son environnement naturel.

La nature s’invite jusqu’au cœur des foyers grâce aux nombreuses fenêtres qui constituent les hanok. Ceci est rendu possible grâce aux piliers qui entourent la maison, supportant le poids de la toiture et ne rendant aucun mur porteur. Ces fenêtres sont traditionnellement recouvertes d’un solide papier blanc, fabriqué à partir d’écorces de mûrier, filtrant délicatement la lumière du soleil et protégeant du froid en hiver.

De véritables modèles d’éco-conception

L’isolation thermique des hanok est remarquable, rendant ces maisons particulièrement adaptées au climat de la péninsule coréenne : très froid en hiver et très chaud en été. Elle disposent notamment d’un système de chauffage au sol unique appelé ondol, signifiant littéralement : « pierres chaudes ». Un feu est alimenté sous la maison dans un four en pierre par une trappe extérieure. L’air chaud est alors conduit jusqu’au sol des chambres.

Les chambres sont de petite taille pour conserver la chaleur. Toutefois, les hanok disposent d’une grande pièce, nommée maru. Il s’agit d’un salon d’été ouvert et surélevé pour que l’air puisse circuler librement. Cet espace de vie est très agréable lors des grosses chaleurs. De plus, la forme du toit des hanok est incurvée selon un angle précis, de manière à protéger la maison du soleil tout en  préservant l’ensoleillement lorsque le soleil est plus bas dans le ciel.

Enfin, les portes et fenêtres sont superposées en plusieurs couches. Ainsi, l’isolation et la luminosité peuvent être modulées en fonction des saisons.

Un incontournable touristique

Le Bukchon Hanok Village est un quartier de Séoul dont la construction date du 14e siècle. Son patrimoine a été gardé en parfait état et les hanok contrastent avec les gratte-ciels qui se trouvent à proximité. Très prisé des touristes, on y trouve une multitude de restaurants servant la cuisine traditionnelle coréenne.

Plus éloignés de la ville, d’autres villages anciens valent réellement le détour. C’est le cas d’Hahoe, inscrit au patrimoine mondial de l’Unesco. Niché dans un environnement naturel magnifique et composé d’habitants respectant toujours les traditions ancestrales, il est considéré comme l’un des villages les plus typiques. Il a été rendu célèbre lorsque que la reine Elisabeth II l’a visité en 1999. On y retrouve des hanok modestes, avec un toit de chaume, et des hanok plus luxueuses avec un toit en tuile d’argile.

Enfin, il est possible de réserver sur Airbnb quelques nuits dans une véritable hanok. Certaines ont été rénovées, d’autres ont été construites récemment en plein cœur de Séoul. Idéal pour une expérience immersive et originale lors de son séjour en Corée du Sud !

Back to top Back to top