UN APÉRITIF DÉTENTE ET JAPONAIS DANS UN IZAKAYA

 Les izakayas, aussi appelés Izakaya akachochin en raison des lanternes rouges que l’on trouve à leur entrée, sont l’équivalent japonais de nos bistrots en France et des bars à tapas en Espagne. C’est le type d’endroit dans lequel on aime se retrouver après une journée de travail ou encore le week-end pour passer un bon moment entre amis et siroter une bière ou du saké. C’est dans les années 1980 que ces lieux se sont développés pour devenir des points de rendez-vous afin de recevoir des grands groupes de personnes.

Un lieu de détente pour les Japonais

Il existe un très grand nombre d’izakayas dans l’archipel.  C’est une habitude culturelle de s’y rendre après le travail, disons que c’est un peu comme un « afterwork », pendant lequel les Salarymen (cadres et employés d’entreprise japonais) se retrouvent entre collègues en fin de journée. C’est ce que les Japonais appellent « Nomikai », un moment où les collègues se retrouvent et peuvent relâcher la pression du travail. Les gens discutent, rigolent, échangent, boivent un verre et mangent. Ces établissements proposent très souvent la même ambiance, le même type de décoration, et très souvent la même cuisine… Mais une cuisine atypique de par la diversité d’amuse-bouche proposée et leur différence à la vue de ce que les Français ont l’habitude de grignoter pour l’apéritif.

Il existe des izakayas plus célèbres que d’autres, comme par exemple Uotami une des plus grosses chaînes d’izakayas au Japon avec plus de 700 lieux ouverts dans tout l’archipel. Vous en trouverez facilement, étant donné qu’ils sont souvent situés près des gares ou des stations de métro.

 

 

Moment détente et savoureux à la fois

En plus d’une bonne ambiance on peut accompagner son verre de bons plats. À votre arrivée on vous servira automatiquement un otoshi, c’est un « amuse-bouche » qui permet d’accompagner votre premier verre. Un petit snack qu’on vous impose et que vous devez payer à la fin. C’est une tradition pour tous les izakayas et une façon de s’assurer que les convives ne boivent pas sans avoir mangé quelque chose tout en permettant aux clients de juger de la qualité de la cuisine. On peut partager des yakitori, du karaage, des sashimis, des salades, des nouilles et même des desserts. Ce sont souvent des plats dignes d’une cuisine familiale donc très gourmands et appétissants à des prix très attractifs entre 300 et 500 JPY l’assiette (entre 2,40€ et 6€).

Toutefois, il est important de savoir que la majorité pour entrer dans un izakaya au Japon est fixée à 20 ans et qu’il y a régulièrement des contrôles.

L’izakaya reste un endroit incontournable pour vos prochains voyages au Japon pour découvrir l’atmosphère des bars japonais.