La journée-type pour des repas Ishoku Dogen

Le choix des ingrédients et leur répartition au cours de la journée est nécessaire pour adopter un mode d’alimentation Ishoku Dogen. Pour savoir quels aliments privilégier et à quel moment de la journée vous pouvez les consommer, nous vous dévoilons les menus d’une journée-type Ishoku Dogen.

Le mode de cuisson

Avant toute chose, il faut savoir qu’au-delà des aliments, le mode de cuisson choisi est essentiel pour pouvoir adopter le régime alimentaire des habitants d’Okinawa.

Le four à micro-onde est à bannir au profit d’une cuisson à la vapeur ou au four traditionnel, sans ajouter de matière grasse mais plutôt en faisant la part belle aux épices et herbes. Les condiments japonais sont également un bon moyen de relever vos plats sans les rendre gras.

Au menu de votre journée

Le régime d’Okinawa comprend trois repas par jour : le petit-déjeuner, le déjeuner et le dîner. Traditionnellement, ces repas sont composés de la manière suivante :

Le petit-déjeuner : une soupe miso avec des algues et du tofu pour l’apport en protéine. On accompagne le tout d’un bol de riz et d’une grande tasse de thé vert pour l’hydratation.

Si vous n’avez pas le temps de cuisiner le matin ou si vous préférez un petit déjeuner plus « occidental », vous pouvez opter pour 2 tranches de pain (complet, de seigle ou aux céréales) avec un yaourt de soja et un fruit frais. Bien entendu, votre pain sera mangé nature, sans beurre ni confiture.

Le déjeuner : une salade de concombre ou autre crudité en entrée puis de l’aubergine grillée (sans matière grasse) accompagnée de riz et d’une brochette de poisson maigre (anguille par exemple) pour l’apport en protéine. En dessert, on optera pour un fruit frais, de la papaye par exemple et un thé vert.

Le dîner : du riz aux haricots rouges avec une ou deux portions de fruit frais. Vous pouvez terminer votre journée par un thé si vous le souhaitez, ce n’est pas obligatoire avant d’aller se coucher.

Ces menus sont des idées de recettes à consommer au quotidien, elles peuvent être déclinées à condition de choisir les bons aliments. Le tout est de miser sur les aliments à faible densité calorique (de 70 à 150 cal / 100g).