Qu’est ce qu’Ishoku Dogen ?

Okinawa est une île japonaise connue pour la longévité de ses habitants. L’espérance de vie sur cette île est incroyablement longue puisque les femmes vivent en moyenne jusqu’à l’âge de 87 ans, et les personnes centenaires sont très nombreuses.

Sur l’une des plages de l’île, il est d’ailleurs écrit, sur un rocher : « à 70 ans, vous n’êtes qu’un enfant, à 80, vous êtes à peine un adolescent, et à 90 ans, si les ancêtres vous invitent au paradis, demandez-leur d’attendre jusqu’à 100 ans, âge auquel vous reconsidérerez la question ».

Le secret de la longévité

Ce n’est qu’en 1976 que ce régime est dévoilé au grand jour grâce au Docteur Suzuki qui convainc le ministère de la santé japonaise de financer une étude révélant le secret de longévité des centenaires d’Okinawa.

Il en conclut que si les Okinawaïens vivent très longtemps et en bonne santé, c’est parce que leur alimentation est la plus saine au monde, plus encore que celle des Japonais. La cuisine locale est très pauvre en calorie, en sucre et en matière grasse, riche en bienfaits et en nutriments protecteurs, ce qui permet de préserver le corps et de prévenir un bon nombre de maladies.

Une philosophie

Le principe de base du régime d’Okinawa repose sur une philosophie : Ishoku Dogen, qui consiste à considérer chaque aliment comme un « médicament de la vie ». Le but n’est pas de se priver mais de choisir judicieusement les aliments dont notre corps a besoin en limitant les ingrédients considérés comme nocifs ou peu digestes.

Le régime dOkinawa répond à de nombreuses règles d’alimentation, le choix des aliments doit être rigoureux  et un mode de vie stricte est à adopter.

Au-delà de l’aspect bénéfique pour le corps, le régime d’Okinawa est aussi écologique puisqu’il consiste à restreindre sa consommation de produits d’origines animales, ce qui permet de préserver les surfaces agricoles.