Qu’est-ce qu’un fukubukuro japonais ?

Chaque année, durant la première semaine du mois de janvier, les Japonais ont pour coutume d’acheter des fukubukuros, traduisez « sacs à bonheur ». Ces sacs, vendus à prix réduits, s’apparentent aux lucky bags ou encore aux pochettes surprises que nous connaissons en France.

 

Que contiennent les fukubukuros ?

Les « sacs à bonheur » japonais contiennent des assortiments de produits à un prix avantageux (50% généralement). Vêtement, high-tech, bijoux ou encore produits de beauté peuvent le composer, l’élément commun à tous les fukubukuros est que le contenu de chaque sac vaut toujours plus cher que son coût d’achat.

Certaines marques sont connues pour mettre des articles de très grande valeur dans leurs pochettes surprises, ce qui engendre des files d’attentes de plusieurs heures devant les magasins, il n’est pas exceptionnel que les Japonais passent la nuit devant leur vitrine favorite pour être sûr d’avoir un fukubukuro.
L’événement des fukubukuros ne durant qu’une semaine, certains se précipitent dès le 2 janvier dans les magasins pour avoir la chance d’obtenir leur sac à bonheur.

S’ils prennent des formes de plus en plus diverses, les sacs à bonheur sont le plus souvent des sacs en papier épais très colorés dont le contenu est entièrement caché. Il est d’ailleurs formellement interdit et très mal perçu d’essayer d’ouvrir le paquet pour en découvrir le contenu.

Les Japonais achètent aussi bien des fukubukuros pour soi que pour leurs proches, c’est une façon de se faire plaisir pour fêter la nouvelle année.

D’où vient la tradition des fukubukuros ?

La semaine avant la nouvelle année, les Japonais effectuent le grand ménage dans leur maison, ils se débarrassent des objets dont ils ne se servent pas ou plus pour tourner la page sur l’année écoulée et accueillir la suivante en marquant un renouveau dans leur habitation.

Cette coutume s’est peu à peu étendue aux commerçants et jusqu’aux grandes marques du pays. Les fukubukuros sont donc un moyen pour eux de se débarrasser des stocks de l’année précédente pour faire place à l’année nouvelle.

Bon à savoir !
Aujourd’hui et de plus en plus au Japon, il est possible de commander son fukubukuro à l’avance pour le recevoir chez soi le premier jour de l’an.